Comment déterminer si une option est surévaluée ou sous-évaluée


16 Oct
16Oct

Lorsqu'on se lance dans les options, il est important de savoir qu'acheter ou vendre une option n'est pas exactement dans la même dynamique que d'acheter ou de vendre une action. Il y a plusieurs facteurs qui peuvent affecter le prix d'une option notamment la volatilité et le temps. Le prix de l'option peut varier suivant ces données alors qu'une action, il est assez simple de comprendre le concept : 

- Si tu es long sur une action, et que l'action monte  de 1$, tu gagnes 1$.

- Si tu es short sur une action, et que l'action baisse de 1$, tu gagnes 1$

Les options c'est un peu différent, tu peux être :

- Long sur un call ou un put X

- Short sur un call ou un put X

Et la variation du prix de l'option ne va pas seulement bouger suivant la variation du sous-jacent X. Elle va varier suivant différents points : 

- La variation du sous jacent X 

- Le strike price

- La volatilité

- Le temps 

- Et le taux d'intérêt

Lorsqu'un évènement est pricé dans le prix de l'option (par exemple les earnings), le prix de celle-ci risque d'être plus élevé que le prix courant. 

Exemple : 

Vous achetez une option call car vous pensez que le sous-jacent X va monter pour les earnings. Il s'avère que cette option soit déjà pricée pour l'arrivée des earnings.

Le scénario prévu se passe exactement comme vous voulez puisque le sous-jacent X monte lors de la sortie des earnings. Cependant, vous constatez que le prix de votre option ne varie pas dans votre sens même si le sous-jacent monte, tout simplement car la volatilité du sous-jacent n'augmente pas plus puisqu'elle était déjà évaluée suffisamment et pricée dans le prix de l'option. Dans ce genre de cas, il faudrait vraiment une variation plus important que celle qui était attendu pour profiter de sa position. Si le mouvement attendu était de 5% et que finalement le stock bouge de 10%, cela aurait été plus favorable à la variation du prix de l'option.

Comme plusieurs facteurs peuvent affecter le prix de l'option, il faut connaitre un minimum d'outils pour évaluer si le prix d'une option est actuellement élevé ou pas.

L'une des façons de pouvoir identifier si le prix d'une option est de s'intéresser à la volatilité implicite du stock et faire une comparaison avec la volatilité historique. C'est une première façon de faire. 

Rappelons la définition de la volatilité implicite : La volatilité implicite est une mesure qui capture la vision du marché de la probabilité de changements dans le prix d'un titre donné.

La volatilité implicite et la volatilité historique sont différents dans le sens où l'un donne une probabilité de variation future pour l'un et l'autre la variation réelle passée.

Prenons un exemple avec AAPL (en bleu la variation historique et en jaune gold la volatilité implicite)



Bien sûr, les marchés changent et donc la dynamique concernant la volatilité d'un stock aussi. Mais si on prend la donnée de la volatilité implicite de l'option, et que l'on compare à la volatilité historique, on peut établir une première approche pour savoir si l'option est surévaluée ou pas.

- Si la volatilité implicite est inférieur à la volatilité historique, le prix de l'option reste peut être sous évalué.

- Si la volatilité implicite est supérieur à la volatilité historique, le prix de l'option reste peut être surévalué.

Mais il faut faire attention dans un contexte de marché que nous avons actuellement, la volatilité peut être plus élevé (à cause de l'ensemble des éléments incertains au cours de 2020) , et donc la volatilité de certaines options plus élevées que la volatilité historique, mais ceci est par rapport au contexte actuel. Alors comme beaucoup de choses dans l'univers de la bourse, il s'agit d'une information qui englobe l'expression : Toutes choses  égales par ailleurs.

D'une façon générale, il est mieux d'acheter une option sous-évaluée (long volatilité) et vendre une option surévaluée (short volatilité).

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.