Trader les options : Bon ou mauvais?


04 Sep
04Sep

Il y a de multiples produits dérivés mis en place les dernières décennies.  Généralement, les produits dérivés vous permettent de vous positionner sur un produit sous adjacent sans avoir le capital nécessaire et donc d’en profiter. Il est important de préciser que certains de ces produits vont être utilisés via de dangereux effets de levier qui vont dans 90-95% des cas vous faire perdre de l’argent. C’est aussi à cause du levier sur très grandes échelles que certains institutionnels finissent par y perdre la responsabilité et contribuant en partie aux crises.

Warren Buffet lui-même le précise, il s’agit d’une arme à destruction massive.

L’effet de levier n’est pas le sujet du jour mais juste une petite parenthèse.

Pourquoi je souhaite parler des options?

D’une part, tout simplement parce que les grands institutionnels ne tradent pas les cfds mais ils utilisent en grande partie les options.

Qu’est ce qu’une option?

Il s’agit d’un contrat donnant la possibilité et non l’obligation à son détenteur d’acheter un actif sous-jacent à un prix fixé d’avance (strike)

-          Un call est une option d’achat

-          Un put est une option de vente

Lorsque j’ai commencé à trader et encore récemment, j’étais pratiquement 100% dans l’achat des options. Cependant, lorsque tu achètes une option, tu dois être pas mal sûr du timing et du strike sinon elle perd rapidement de la valeur.

Oui, car contrairement au produit sous jacent, la variation d’une option ne dépend pas seulement de la variation du prix. Une option est évaluée suivant plusieurs éléments qui sont :

-          La date (le temps)

-          La volatilité (Implied volatility)

-          Le taux d’intérêt 

-          Le strike price (ITM=in the money-ATM= At the money-OTM= Out of the money)

Donc lorsque vous achetez une option, vous êtes susceptible d’être impacté par chacun des éléments suivants.

Donc admettons, votre stratégie vous donne un taux de succès de 70-80%. Si vous achetez une option, il se peut que vous ne faites pas 100% de ces 70-80% à cause des éléments cités ci-dessus. Votre option peut perdre de la valeur si vous n’avez pas assez de temps ou trop de temps et pas assez de volatilité, ou prix trop cher à cause de la volatilité et donc une dévaluation de celle-ci.

Bien évidemment, j’ai longtemps tradé ces options car cela me permettait d'avoir accès à plusieurs actions du marché US sans forcément y mettre trop de capital car le prix des contrats étant accessible sur petits comptes.

Cependant, j’étais souvent impactée par un des éléments ci-dessus même si mon analyse était bonne donc bien évidemment, grande remise en question et j’ai tout simplement pensé à me mettre dans le sens opposé.

Je m’explique.

Le marché va dans trois sens : hausse, baisse, range.

Lorsque j’achète une option d’achat ou de vente, je fais du profit sur les trades directionnelles. Ce qui signifie seulement 1/3.

Donc si en achetant une option, on fait du profit 1/3, cela signifie que dans l’autre sens soit la vente d’options, on fait du profit 2/3.

C’est comme cela que j’en suis arrivée à vendre les options la majorité du temps à part lorsqu’il y a un breakout concret qui me donne une trade directionnelle avec une volatilité qui va suivre.

On dit souvent que l’achat d’options est utilisé comme un contrat d’assurance pour se protéger d’une position que l’on détient déjà (comme les covered calls par exemple). Généralement, un contrat d’assurance n’est pas fait pour gagner de l’argent mais pour se protéger, on est d’accord? Donc en d’autres termes, j’ai décidé d’être l’assureur qui vend les contrats d’assurances.

Les grands institutionnels vendent les options, ils sont en quelques sorte : Short Time decay (ils vendent du temps) et short Vega (ils vendent de la volatilité).

Bien évidemment, vendre des options impliquent une plus grande exposition que d’acheter des options mais cela vous donne un plus haut taux de probabilité. C’et pour cela que je ne suis pas en train de recommander ou de vendre des options dès demain, mais surtout d’en connaître la structure et leur fonction.

Pour limiter le risque d’exposition dans la vente d’options, il y a des stratégies d’options mises en place comme les credits spreads par exemple. Je ne vais pas entrer dans le détail dans cet article mais les credits spread vous permettent d’avoir un stop loss maximum et un gain maximum aussi.

Pour ceux ayant des problèmes de stop loss, du moins à le respecter ou le gérer, il est bien évidemment plus simple avec les options, votre risque est déterminé d’avance et il détient une expiration donc vous ne pouvez pas perdre plus que ce que vous avez initialement déterminé.

Personnellement, le trading d’options a réduit mon risque sur les marchés (attention il n’y a pas de risque ZERO, juste une meilleure maitrise) et surtout, j’ai un choix très vaste disponible et donc plus d’opportunités qui me permettent de même gagner de l’argent quand le marché ne fait rien. 

En espérant que ceci pourra éventuellement vous aider dans le futur.

Bonne semaine de trading 😊

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.