Une étude du marché est une étude du risque et une étude du risque est une étude de soi


30 Dec
30Dec

Dans le monde de la Bourse, il n'y a jamais de certitude, et l'incertitude les gens n'aiment pas. Pourtant, le risque ou l'aversion au risque vient du fait qu'on ne sait pas ce que l'on fait. Oui, on ne contrôle pas l'incertitude mais on peut contrôler son money management et le risque. Mais pour cela, il faut prendre le temps de se connaitre. Oui car la notion du risque pour Pedro 20ans, début de carrière, célibataire n'est pas forcément la même définition du risque pour Maurice 40ans père de famille en milieu de carrière.  Oui, c'est la première chose que font les professionnels pour leur client soit une étude du risque-tolérance. Donc cela n'est pas différent pour les particuliers.

Pour moi il n'y a pas de règle universel du type 1% de perte par trade par exemple, car tout dépend de ton style de trading et ta tolérance que cela soit scalping, daytrading, ou swing, oui car avant tout, le risque ne sera pas le même sur du daytrading ou swingtrading. Faire du swing avec une tolérance de 1% perte par trade, sachant que même sur les big caps qui sont plus lentes il y a une moyenne de 1-3% par jour, tu risques de te faire sortir assez rapidement alors que la tendance est juste parfaite. Rester raisonnable par rapport au portrait. 

Donc au mieux, faut :


1/ Définir sa situation et ses objectifs 

2/ Définir son style de trading et adapter le risque à chaque style et sa situation (daytrading, swing trading, investissement sont 3 courants de pensées différents). Bien sûr, tu peux être les 3 aussi.

3/ Définir ses limites en évaluant à quel niveau de risque se trouve ton inconfort (ça on ne le vit pas sur compte demo ou sur une étude papier)


***Le système tu le créés sur compte démo, par contre la tolérance maximum au risque on le vit en réel pour le définir et là il faut t'écouter!***


Personnellement, les moments d'inconforts étaient souvent pour les raisons suivantes :

- Taille de position trop grosse sans levier

 - Trop de levier lorsque je l'utilisais

- Manque de diversification (oui car avoir une seule position, qui en plus est négatif fait en sorte que tu focus deux fois plus sur le titre et donc le négatif)  

- utiliser l'argent dont j'avais besoin

C'est simple, quand j'ai défini tout cela, j'ai tout simplement remplacé le tout :

- Taille de position : allocation de position de 4-7% (du portefeuille) pour les sociétés avec très bons historique (swing trading) et 2-3% pour les sociétés plus à risque

- Fini le levier (sauf seulement celui incorporé dans le produit et non sur marge)

- Diversifier les classes d'actifs, et les secteurs (le fait qu'une position fonctionne compense très bien la position qui ne fonctionne pas si le risque est bien calculé)

- Allouer juste le capital que je n'ai pas besoin.


Si ce n'est déjà fait, je vous encourage à remplacer les actes par lesquels vous ne fonctionnez pas par le contraire.  

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.